Note : cet article présente de manière personnelle l’approche que j’ai du télétravail. Certains points ne vont peut être pas vous correspondre, il s’agit avant tout d’un retour d’expérience. N’hésitez pas à commenter...

Les avantages du télétravail

Le télétravail a le vent en poupe. Il est de plus en plus pratiqué par les entreprises et les travailleurs indépendants. Personnellement, je suis en télétravail depuis juillet dernier, ayant rejoint Gamific.TV. L’ayant déjà vécu, j’ai pris soin d’améliorer mon environnement et ma façon de travailler. L’objectif de cet article va au delà des bénéfices du télétravail que l’on pourrait brièvement citer :

  • L’économie : le travailleur n’a plus de frais de déplacement et peut se restaurer chez lui, ce qui lui coûtera moins cher qu’un restaurant ou un plat cuisiné. De même l’employeur fait une économie en limitant le besoin de location ou d’achat de bureaux.

  • Bien être : engendrant moins de stress, le télétravail permet également de mieux concilier vie professionnelle et personnelle.

  • Turn over : découlant du point précédent, le télétravail est un moyen efficace de fidéliser les employés lorsque celui-ci est pratiqué sur la base du volontariat.

  • Flexibilité : le télétravailleur n’est pas touché par les aléas logistiques : grève de transports, bouchons, météo...

Bien sûr il y a quelques contraintes, aussi bien pour l’employeur que pour le travailleur. D’un point de vue juridique le cadre est maintenant clair : il suffit que l’employeur ait défini un accord d’entreprise précisant les modalités du télétravail ou bien que ces règles soient directement définies dans le contrat de travail. Il faut également prendre ses précautions concernant les assurances (responsabilité civile, matériel). Vous pouvez également vous renseigner pour payer moins d’impôts locaux en déclarant votre activité de télétravailleur (prorata de surface habitable notamment).

Quelques astuces

Le hasard a fait qu’il y ait 10 points dans cette liste, mais j’ai assez horreur des titres accrocheurs du type « 10 façons de gagner de l’argent », donc je vous ai évité ça. Les voici :

  • La confiance : la relation employé / employeur doit plus que jamais être basée sur la confiance. S’engager dans cette voie alors que vos relations sont déjà tendues risque de rendre l’aventure compliquée.

  • Une pièce séparée : il est important de disposer d’un endroit pour travailler qui vous permettra de faire facilement la séparation entre la zone de travail et la zone de vie, cela pour faciliter la concentration, mais aussi pour permettre à votre entourage de savoir facilement si vous êtes en train de travailler ou non. Il faut éviter le dérangement, mieux vaut une pièce fermée et qui isole bien des bruits extérieurs.

  • Equipez-vous : un bureau, un fauteuil, votre téléphone, un ordinateur… la liste est longue. Vous devez disposer de tout le matériel qui vous permettra de travailler dans les meilleures conditions. L’employeur peut et doit vous accompagner dans cette démarche, à vous de voir la répartition des frais avec lui.

  • Ergonomie : sans aller jusqu’au Feng Shui (mais vous pouvez), faites en sorte d’avoir un espace de travail propre et rangé. Idéalement, une plante verte de bonne taille vous oxygènera. Placez votre bureau de façon à avoir de la lumière et à ne surtout pas être face à un mur. Si ce n’est pas possible, vous pouvez placer un poster ou un tableau qui vous permettra de vous évader. Typiquement, on peut utiliser un poster de paysage et/ou de nature.

  • Température : garder une tempéraure idéale est très important, travailler avec 30°C est impossible… Faites en sorte de garder votre espace de travail au frais et n’hésitez pas à prendre un ventilateur. Certes la canicule est plutôt rare, mais mieux vaut y être préparé. Pour en savoir plus, le ministère de la santé a mis à disposition un site d’information.

  • Musique : faites vous plaisir, ne vous interdisez pas d’écouter de la musique. Personnellement cela me dynamise et donne du rythme à mon travail. J’ai préféré des enceintes plutôt que le port du casque : cela crée moins de douleur et le son est de meilleure qualité.

  • Horaires : je ne pense pas qu’il faille s’imposer des horaires, l’idée reste de faire ses heures et surtout d’avancer son travail comme convenu. Cela dépend des personnes : certains vont vouloir travailler de 9h à 18h, d’autres plutôt en soirée, d’autres commencer encore plus tôt. Le télétravail apporte cette liberté, il faut donc travailler quand vous vous sentez le plus productif, en accord avec des limites que vous fixerez avec votre supérieur. Personnellement, je travaille de 9h30 à 19h en moyenne, mais il m’arrive de moins travailler en journée et de travailler 3h en soirée, voire le week end : cela ne me dérange pas.

  • Vie sociale : en télétravail, on ne voit plus personne. C’est un fait. Restez connecté, abusez des réseaux sociaux : Twitter, Google+, Facebook. N’hésitez pas à sortir avec vos connaissances ou vos anciens collègues et faites des rencontres (Rezoto). Rendez vous à des conférences (ou autres événements) dans votre domaine pour discuter et apprendre (Atlantic 2.0, cantine numérique sur Nantes). Le coworking est aussi une bonne pratique pour se donner de l’air et sortir de chez soi.

  • Travail collaboratif : au delà des emails et de Skype, donnez vous les moyens de travailler ensemble. Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions de partage : nous avons opté pour Google Apps, Dropbox, Bitbucket et un wiki sur notre serveur.

  • Se revoir régulièrement : faites en sorte de se voir de temps en temps : il faut conserver et renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Pour conclure, j’ajouterai que le télétravail m’aura permis de donner un coup de fouet à ma vie sportive. Cela a un impact direct sur ma motivation et mes performances au quotidien, ce qui fait que je le vis très bien aujourd’hui depuis maintenant presque 3 mois. Le mois de septembre arrive et je vais en profiter pour sortir un peu. Je serai notamment présent au Jug Summer Camp à la Rochelle ainsi qu’à l’apéro Android le 6 septembre prochain sur Nantes.